Critique Harry Potter and the Cursed Child - Le blog de Lucile

J’ai testé pour vous : Harry Potter et l’enfant maudit

Voilà bien un an que je me prépare à l’arrivée de Harry Potter et l’enfant maudit, le petit dernier de la saga. De Septembre à Juin, je me suis remémoré les aventures du petit sorcier en écoutant pas moins de 70h d’audiobooks, et en version originale s’il vous plait. Autant vous dire que le jour de la sortie officielle de la pièce le 31 juillet, j’étais dans les startings blocks, prête à dégainer ma carte bleue plus vite que mon ombre et à pulvériser tout obstacle pouvant potentiellement entraver ma course jusqu’au sacrosaint livre.

Le seul problème c’est qu’on était dimanche, et que le principal obstacle à pulvériser, c’était la porte fermée de la Fnac. Alors j’ai attendu lundi et devant l’entrée du magasin ce jour là, j’ai un peu déchanté. Ça n’était pourtant pas faute d’avoir observé attentivement tous les produits mis en avant : un DVD inconnu au bataillon, des cahiers de vacances pour parents et enfants stressés, un mini PC encore en soldes… Mais ils ne l’ont pas reçu ou quoi ?! Prise d’un mouvement de panique, j’entreprends alors de m’aventurer dans les tréfonds du magasin, sait-on jamais, ils auraient pu avoir envie de le cacher. Après cinq minutes qui m’ont semblé une éternité, mon regard a enfin fini par le croiser, lui et ses grandes lettres dorées sur fond noir. Entre mes mains, un petit pavé à la couverture rigide, comme à la belle époque. Une vingtaine d’euros plus tard, me voici emportée pour quelques heures (trop courtes !) dans l’univers de J.K. Rowling.

Salut salut !!!

Comme promis, je ne vous spoilerai pas. Je vous dirai simplement que je suis un peu partagée. Ce petit moment avec les petits sorciers les plus connus de ma génération m’a vraiment fait plaisir. Hermione et Ginny sont plus badass que jamais. Ron est toujours aussi fidèle à lui-même. Voir Harry et Draco évoluer dans leurs rôles de pères est assez touchant, et les enfants de toute cette petite bande sont très chouettes.

Mais tout le long de la lecture, j’ai eu l’impression que le déroulement de l’intrigue était trop évident. Bien sûr il y a eu quelques agréables petites surprises : les choix audacieux du Choixpeau, la réapparition de certains personnages disparus…  Mais à part ça, qui douterait un instant du dénouement de l’histoire ? La mécanique à l’origine de l’intrigue se devine un peu trop facilement à mon goût. Quant à l’histoire du personnage le plus surprenant de la pièce, elle m’a semblée soit trop tirée par les cheveux, soit trop peu détaillée… Ce qui est certain, c’est qu’elle pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses.

« Pas à Serpentard, pas à Serpentard… »

J.K Rowling a dans ses précédents tomes réussi à amener les intrigues de manière plus subtile, nous laissant discrètement quelques indices tout en faisant planer le mystère. Mais je crois que ma petite déception est principalement liée au format de l’histoire : on devine la profondeur des personnages, mais il est difficile de se mettre à leur place, car une pièce de théâtre ne permet pas d’avoir un accès direct aux ressentis des personnages, comme pourrait le permettre un roman. On devine des cadres et des décors incroyables grâce aux didascalies, mais difficile de réellement s’y projeter au seul moyen du script.

Quoiqu’il en soit, fans de Harry Potter, foncez : vous serez ravis de voir ce que les personnages qui ont bercé votre enfance sont devenus. Mais ne vous attendez pas à l’intrigue du siècle, vous risqueriez de rester sur votre faim…

Cœur sur vous les moldus,
Lucile

4 thoughts on “J’ai testé pour vous : Harry Potter et l’enfant maudit

  1. J’ai également fait l’acquisition de cette merveille cette semaine! Ne parlant pas tout à fait l’anglais, je me balade avec mon dico anglais-français pour comprendre l’histoire haha! C’est long mais ça en vaut la peine! 😀

Lâchez vos com's !