Mes coups de coeur bouffe : Londres [2/2]

article initialement publié le 21 mars 2016

La semaine dernière, je vous faisais rêver ou pas devant un chocolat chaud qui déchire, un cheesecake de folie et les meilleures céréales jamais conçues à ce jour (rien que ça). Cette semaine, je suis de retour avec ma série spéciale : coups de cœur bouffe londonienne !

Dans mon top 3 de cette semaine :

  • Les chocolate chip cookies de Cadbury

Je ne sais pas si c’est le paquet, la marque, ou si ces cookies sont vraiment trop bons… Mais je crois que je n’aurais jamais acheté autant de fois le même paquet de biscuits sans me lasser. Les cookies Cadbury sont mon coup de cœur bouffe suprême. En tout et pour tout, j’en ai importé 8 boîtes, ce qui est quand même pas mal quand on sait le peu de place disponible dans mes bagages à mon retour (imaginez une valise avec 6 mois de fringues, deux Tefal [je ne voulais pas les jeter], une petite marmite [elle non plus], un oreiller et un couvre lit [ça fait des souvenirs] ainsi qu’un pèse personnes [arrêtez de me juger],).

Ce sont des cookies un peu secs, mais tout doux – Sans doute est-ce lié à la quantité de gras qu’ils contiennent… Mais j’aime mieux ne pas y penser – et qui fondent sur la langue quand on a la patience d’attendre un peu au lieu de dévorer ça comme un petit monstre.

Avant que quelqu’un ne me dise qu’on a des cookies Cadbury’s en France laissez-moi vous dire que NON les Luxury’s cookies de Leclerc, ce n’est pas pareil. Je vous parle de cookies, dans un petit paquet violet reconnaissable entre mille, avec exactement 12 biscuits à la forme et au calibre parfaits et comportant le nombre idéal de pépites de chocolat, c’est-à-dire beaucoup. Et je vous le dis, les Luxury cookies de l’hyper du coin aux 3 pépites et demi posées sur des biscuits secs ne font clairement pas le poids.

  • Les hot crossed buns

Ahhh les hot crossed buns, ou la valeur sûre quand il me restait plus rien à manger chez moi et que j’avais eu la bonne idée d’en congeler un ou deux en cas de crise de manque de sucre / de crise de « j’ai rien à grignoter devant Suits ».

J’ai une passion pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la brioche. Et ce truc là, ça y ressemblait pas mal. Pour être honnête, au début j’ai été déçue. Il y avait de la cannelle, et moi je n’aime pas trop la cannelle. Mais étrangement je me suis rapidement habituée au mariage de cette épice avec les raisins secs, au point que j’ai fini par aimer…. Et que j’en ai racheté très souvent pendant une période.

Oui, parce que ce qui est un peu bête avec les hot crossed buns, c’est que je n’ai jamais compris que c’était des gâteaux de Pâques… Jusqu’à ce que Pâques ne soit passé et que je me retrouve démunie devant les étals du shop le plus proche de chez moi. Tristesse dans mon cœur.

Je ne sais pas si je vais réussir à en retrouver cette fois-ci puisque je débarque deux semaines après Pâques,mais j’ai bon espoir.

  • Les Red Velvet Cupcakes

Le Velvet Cupcake est l’avant dernière découverte culinaire que j’ai faite à Londres (la dernière étant le Bubble tea… Plus ludique que bon si vous voulez mon avis). Plus  encore que le goût, je trouve que le Velvet Cupcake, c’est surtout un vrai régal pour les yeux. Ça appelle du regard, ça vend du rêve, ça a une jolie couleur bordeaux qui vous hurle « mange-moiiiii ». On en trouve en France aussi, mais manger un cupcake de la Hummingbird Bakery de Notting Hill, c’est quand même autre chose !

Au niveau du goût, c’est bon certes, mais ça me fait un peu le même effet que les macarons : la promesse est belle, mais comparé au visuel, le goût est légèrement décevant. Ceci dit il ne faut pas pousser non plus, ce léger désagrément ne m’empêchera absolument pas d’en remanger (comme tous les autres coups de coeur bouffe que j’ai pu vous présenter d’ailleurs) lors d’une prochaine virée dans la capitale britannique… C’est-à-dire dans 4 petites semaines !

Et vous, y a-t-il de la nourriture de l’étranger qui vous manque particulièrement en France ?
Cœur sur vous,
Lucile

Leave a Reply