Mes coups de coeur Bouffe : Londres [1/2]

initialement publié le 14 mars 2016

C’est officiel ! Dans un mois, je retourne le temps d’un week-end sur les terres où l’histoire de blog a commencé : grande et belle ville de Londres.
Du coup, je pense de plus en plus souvent à tous ces trucs venus de là-bas et qui me manquent de fou. A commencer par la bouffe. Car oui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, il y a aussi de bonnes choses à manger à Londres ! Et pour tout vous dire, je compte même partir avec une valise vide et la ramener remplie de tout plein de nourriture pas très healthy.

Les cheesecake de la Patisserie Valerie

Je soupçonne le cheesecake d’être l’œuvre du malin. C’est un gâteau qu’on trouve bien trop facilement dans cette ville si vous voulez mon avis. La tentation est partout, le craquage inévitable. Le problème avec le cheesecake, c’est que quand on le mange, on n’a pas tellement l’impression de manger du gras. Ça a l’air léger, aérien, et puis il y a si peu de pâte finalement… C’est cela oui. Le cheesecake, c’est la bombe calorique par excellence. Mais quand il est devant vous, et que sa texture toute lisse et fouettée vous appelle… Vous oubliez totalement ce petit détail.

Ceux de la Patisserie Valerie sont tout simplement des tueries. Non seulement ils sont jolis, mais en plus, ils sont vraiment, vraiment bons. J’ai testé celui au citron, et franchement… MIAM.

Je ne compte même plus le nombre d’allées et venues que j’ai pu faire quand il y en avait qui traînait dans le frigo de la colloc… Si vous avez l’occasion, ce cheesecake est à tester d’urgence !

Les céréales Alpen

Si un paquet fermé n’avait pas traîné dans mon armoire (j’en profite pour remercier chaleureusement la personne qui l’y avait laissée) , je serai sans doute passée à côté de cette petite pépite. Et pour cause : je ne suis pas très céréales le matin. Mon petit déj se résume habituellement à du pain et du beurre. Mais là franchement, ces céréales, c’est juste de la bombe. Les premières semaines, je les réservais au jeudi, le seul jour de la semaine où j’étais obligée de me lever tôt (tôt, c’est 8 heures hein). Ça rendait le réveil moins difficile et beaucoup plus agréable. Et puis, j’ai commencé à étendre ce petit déjeuner spécial au vendredi aussi parce que le réveil à 10 heures, ce n’est pas toujours évident non plus… Souvent, j’en mangeais au goûter. Et un soir ou deux, quand l’envie de grignoter était trop forte.

Alors évidement, j’ai rapidement fini le premier paquet. Tristesse dans mon cœur. Le problème, c’est que ce truc coûte particulièrement cher. Surtout quand on en mange en toutes occasions. Quand on a vu le prix, mon budget d’étudiant et moi, on a vite déchanté. Quelques paquets plus tard, on a fini par revenir à la raison et s’acheter des Kellog’s de substitution. Vous savez, ceux sans sucre, avec le coq dessus là. Mais ce n’était pas tout à fait la même chose quand même…

Tout ça pour dire : dès que je retourne à Londres, les céréales Alpen, je rachète DIRECT.

Le chocolat chaud Cadbury

Ah Cadbury. C’est fou le nombre de trucs que j’aurais goûté simplement, parce qu’il y avait le logo caractéristique dessus… Ce qui est magique avec le marketing, vous avez beau faire des études dedans, ça ne vous empêchera pas de tomber dans tous les pièges qu’il vous tend. Un paquet un peu trop violet et hop, tel un aimant, me voilà soudainement attirée par le produit.

Est-ce que le chocolat Cadbury est vraiment exceptionnel ? Pour en avoir débattu avec des fans de Banania, il semblerait qu’il n’ait rien de folichon. Mais moi je n’aime pas tellement le Banania. Alors que le chocolat Cadbury, j’en ai bu des thermos et des thermos… Je ne saurais pas expliquer pourquoi. Peut-être que c’est vraiment le packaging qui me faisait de l’effet. Ou peut-être parce que c’est parce qu’il a réussi à donner du goût à mes Kellog’s les matins où ma vie manquait de douceur et sans doute de sucre aussi

Je m’arrête sur cette note sucrée pour l’instant, mais j’ai encore trois autres coups de cœur bouffe exclusifs à vous présenter… Dans un prochain article ! Et vous, quels sont vos coups de cœur bouffe introuvables en France ?

Cœur sur vous,
Lucile

Leave a Reply