Le blog a un an

initialement publié le 31 janvier 2016

Quand je suis en pleine introspection, j’ai pour habitude de partir à la recherche de tous les bouts de textes que j’ai pu écrire sur un coup de tête. Comme je suis quelqu’un d’organisé, je les trouve assez facilement : ils sont tous soigneusement répertoriés dans le dossier « à trier » de mon PC.
C’est le genre de dossiers dans lesquels on peut retrouver en vrac des idées d’articles, des coups de gueule, des citations plus ou moins inspirantes, des bouts de texte écrits comme ça, sans trop qu’on sache quoi en faire ensuite. Bref, toutes ces petites choses qu’on note, qu’on oublie, et qu’on retrouve à des moments plus ou moins opportuns de nos vies.

Cette semaine alors que l’heure de l’introspection avait sonné, j’ai eu l’idée de pousser ma petite exploration au-delà de ses limites habituelles et d’aller relire tous les articles que je ne me souvenais plus avoir écrit… Je suis remontée assez loin, jusqu’au tout premier article jamais posté sur le blog, et là j’ai réalisé un truc assez incroyable : je blogue depuis un an. Depuis un an et dix jours pour être plus précise. Et si ça me surprend autant, c’est qu’il y a quelque chose que je ne vous ai jamais raconté : ce qui m’a véritablement poussé à bloguer.

Bien sûr, si vous me suivez un peu, vous savez que j’avais quelques articles déjà rédigés avant de me lancer, et que c’est un 31 décembre que j’ai décidé qu’il fallait que je les publie. Mais comme vous le savez aussi, les résolutions, ça n’a jamais été mon truc. Alors pour être honnête, celle-là non plus, je ne comptais pas la tenir…

C’était sans compter sur ces cours de « Mastering entrepreneurship ». C’est à UCL (encore ! ) que je me suis dit qu’il fallait que je me fasse violence, à la suite des cours qui, s’ils n’auront pas fait de moi une entrepreneuse, auront eu le mérite de me laisser croire qu’on pouvait tous créer quelque chose à notre échelle. Toutes les semaines, pendant deux heures, la prof nous expliquait pourquoi créer, comment, et parvenait à nous convaincre de la nécessité d’essayer de faire quelque chose de A à Z par soi-même. Chaque séance était un shot enivrant de confiance en soi, qui nous faisait pousser des ailes et nous demander «  Et après tout, qu’est-ce que je risque à tenter le coup ? »

Dans mes souvenirs, il m’avait fallu plusieurs sessions de cours et de longues heures d’hésitation avant de franchir le cap et de me lancer dans la création d’un blog. Et pourtant… ces sessions de cours se sont limitées au nombre de deux. Il n’aura fallu que deux séances pour me décider à poster mon premier article. Avec le recul ça me semble tellement dérisoire !

Tout ça pour vous dire que j’avais envie de fêter mon blogoversaire / blogday avec vous, que les visites, les likes (si vous n’avez pas liké, il est encore temps) , tous les petits commentaires postés sous les articles sont autant de sources d’encouragement qui motivent et donnent envie de vous dire merci. Parce que bloguer c’est vraiment cool, mais bloguer sans avoir l’impression de s’exprimer dans le vide, ça l’est tellement plus !

Finalement, on sera partis en semestre à l’étranger, revenus vivre le quotidien d’étudiant en école, on aura découvert beaucoup de nouveaux titres, on aura vécu des moments sympas, aura partagé quelques coups de gueule parfois.

On aura vécu beaucoup de moments ensemble, et je vous garantis qu’on en vivra encore beaucoup d’autres cette année !

Cœur sur vous,

Lucile

Leave a Reply