Confessions d'une demoiselle qui n'aimait pas la raclette

Confessions d’une demoiselle qui n’aimait pas la raclette

Mercredi 17h30. Session Facebook prolongée pour se remettre des 2 heures de conduite sur autoroute (rien que d’en parler j’ai une boule dans la gorge) de l’après-midi. En bonne London Addict que je suis, je n’ai jamais vraiment pu me résoudre à quitter le groupe Facebook du cercle des français à Londres. Aussi, ce jour-là…